Les 8 étapes clés pour une pratique sportive réussie

1. Identifier les sports accessibles

Objectif : identifier l’offre sportive adaptée aux capacités fonctionnelles et sensorielles du sportif (pour la pratique de loisirs et/ou de compétition).

  • Dans la pratique loisirs, deux critères définissent les possibilités d’accès du sportif aux diff érentes activités :
- la compatibilité entre la logique interne de l’activité et les capacités du sportif
- des conditions de pratique adaptées et sécurisées.
Il n’existe aucun critère de handicap minimum ou de classification dans la pratique sportive de loisirs.
  • Dans la pratique compétitive, en plus des deux critères d’accès à la pratique sportive évoqués précédemment, un système de classification spécifique à chaque discipline (handicap minimum pour participer à la compétition, catégories de handicap) est mis en place pour permettre une confrontation équitable entre les sportifs.

> Pour connaître les sports organisés par la FFH : http://guide.handisport.org/catalogues
> Pour être informé des handicaps et possibilités de pratique : http://guide.handisport.org/catalogues

2. Connaître les clubs de sa région

Objectif : identifier l’offre sportive des clubs Handisport près du domicile du sportif

  • En fonction de la région, du profil du sportif et de ses motivations, les possibilités de pratique et d’accès aux clubs Handisport seront individualisées.
  • Certains clubs pourront inviter les jeunes à venir les rencontrer, à assister à un entraînement, à échanger avec les sportifs de l’association ou à participer à une séance d’initiation.

Pour avoir accès aux coordonnées des clubs Handisport (pratique en loisir ou en compétition) : https://extranet.handisport.org/affiliations/carte

3. Contacter les référents

Objectif : être accompagné dans sa démarche par les acteurs du mouvement Handisport

  • Rencontrer les acteurs du mouvement Handisport est une étape clé de la démarche. Les échanges, le bouche à oreille sont souvent l’occasion d’accéder à des informations essentielles dans la construction du parcours du sportif.
  • De nombreux comités départementaux et régionaux Handisport ont missionné leurs conseillers techniques fédéraux pour développer un suivi et un accompagnement spécifique pour les jeunes. Vous pouvez les contacter pour être conseillés dans votre démarche. L’accompagnement est individualisé en fonction de chaque sportif (situation géographique, profil de handicap, motivations, souhaits de pratique, niveau de pratique) et ce, quel que soit le niveau de pratique du sportif.

Consulter les coordonnées des référents des comités régionaux (page 42).
Consulter les coordonnées des référents des comités départementaux (page 43). 

4. Découvrir la pratique

Objectif : Observer et s’initier à différentes pratiques sportives, rencontrer les acteurs du mouvement Handisport.

  • De nombreux évènements Handisport sont organisés en découverte, en initiation, en loisir ou en compétition. Certains évènements sont accessibles aux non licenciés avec la prise d’un pass’sport à 1 euro (contacter l’organisateur pour connaître les conditions de participation). Cela peut-être l’occasion pour le sportif de découvrir une ou plusieurs activités sportives et d’identifier la ou les activités qu’il pourrait pratiquer de façon régulière.

Pour avoir connaissance des conditions d’accès à la manifestation, aux contacts de l’organisateur ainsi qu’aux lieux et accès de l’évènement sportif: https://extranet.handisport.org/events/calendar

5. Équiper le sportif

Objectif : permettre au sportif de pratiquer avec du matériel adapté (à la discipline sportive, au profil et au niveau de pratique du sportif).

  • L’équipement sportif (de pratique ou d’installation) est essentiel pour l’organisation d’une pratique sportive adaptée, sécurisée mais aussi pour favoriser le plaisir de pratiquer du sportif. Si certains équipements « sur mesure » peuvent être onéreux pour un niveau de pratique avancé, de nombreuses actions sont mises en oeuvre par la FFH pour faciliter l’accès au matériel des sportifs en initiation ou en perfectionnement (prêt, location ou aide à l’achat).

Se procurer du matériel sportif adapté : http://www.handisport.org/materiel/
Consulter votre comité régional ou départemental Handisport pour connaître les possibilités de prêt ou de location : https://extranet.handisport.org/affiliations/carte 
Consulter les aides financières possibles : http://www.handisport.org/aides-financieres/

6. Organiser le transport

Objectif : organiser un système de transport adapté pour le sportif

  • Le temps de transport et ses conditions (accessibilité, autonomie, coût) sont des facteurs déterminants pour inscrire le pratiquant dans une activité pérenne. 

Plusieurs possibilités sont envisageables :

  • Organiser le transport avec la famille du sportif
  • Utiliser les transports en commun si le sportif est autonome
  • Etudier les possibilités de covoiturage avec les sportifs et les encadrants du club
  • Mettre en place un système de taxis avec un prestataire extérieur.

7. Accompagner le sportif

L’accompagnement des jeunes dans leur démarche de pratique sportive est essentiel. L’implication de la famille doit être envisagée à toutes les étapes de son parcours sportif (découverte du club, participation à la séance de découverte, prise de licence, différentes démarches de financement…).

8. Licencier le sportif

La licence sportive permet à chaque sportif de participer à l’offre Handisport et de s’assurer dans le cadre de ses activités sportives. Il existe différents types de licences adaptés aux besoins, aux motivations et au niveau de pratique du sportif. Pour information, certains organismes (comités Handisport, fondations d’entreprise, conseils départementaux) remboursent tout ou partie de la licence fédérale.
Pour plus d’informations (cf page 13).